Cantor

---

 

 

 

 

Le pays de Cantor est un territoire assez particulier et dont l’histoire a été bouleversé ces trois dernières années.

 

Jusqu’en 1451, il ne fallait pas parler pour Cantor de royaume mais plutôt de Cités-Royaumes alliées depuis 700 ans. En effet, le territoire était partagé entre 5 cités gouvernées chacune par un souverain ayant le titre de Roi ou Mund avec toutes les implications politiques et religieuses que donne ce titre :

v     Esperrin, cité situé à l’ouest du territoire cantorien, dans une zone montagneuse. Son peuple fier et courageux se vouait au mercenariat et à une vie guerrière. La richesse venait de votre capacité à survivre. Mais il ne résista pas à la Crise monétaire, pas plus que la cité dont il ne reste aujourd’hui que des ruines. Des factions sans emplois s’entretuèrent et anéantirent leur belle cité guerrière.

v     Port Lathendre était un port célèbre, situé au bord du Glaive. Peuplé de pirates, bandits et voleurs de toutes sortes, la cité fut victime de ses activités louches et souvent meurtrières. Une coalition de deux royaumes, Glissorn et Thulane monta en 1452 une expédition navale pour anéantir et raser définitivement la cité. L’incendie ne laissa que peu de traces de ce port.

v     Kernel, avait subi de graves troubles suite à son échec dans les négociations de 1451 et sa population avait lapidé sa Mund. Durant quelques temps, la cité resta sans chef puis retrouva une nouvelle autorité. Celle-ci ferma le territoire de Kernel et le mit hors de la confédération cantorienne. Mais depuis le début de cette année, la cité a fait annoncé à l’assemblée de Cantor qu’elle se mettait sous la protection du Grand duché. Bien que la Mund conserve son autorité sur la cité, elle n’est plus qu’un vassal du Duc Morgan de Constancia. Depuis des convois partent de la cité vers le duché mais aussi vers Cantor. Même si l’accès de Kernel est encore refusé, il n’est pas impossible que de nouvelles relations soient ouvertes.

v     Lubias était la cité de tous les plaisirs. Mais la Crise a eu de graves conséquences pour la ville. Elle décida de se séparer de la confédération cantorienne mais sans se mettre sous une quelconque autorité. Les portes de la cité sont closes, rien n’en rentre ou n’en sort. Par contre, les derniers rapports annoncent que des troupes de Kernel ont pris la ville d’assaut et ont annexé son territoire sans résistance. Aujourd’hui, comme dit plus haut, ce territoire appartient au Duché. Pour la petite histoire, en 1451, des incubes et succubes vivaient cachés sous la cité et sous la protection de la Mund mais leur reine Lilith fut bannie, vaincue. Le nouveau maître de ces démons les envoya en surface se repaître de la population. Bientôt, les rares survivants devinrent des volailles pour les démons, maîtres de la cité. Le nouveau maître était le Duc Morgan de Constancia, avec le soutien de sa fille.

v     Ongus était une cité-état, dont le régime politique s’apparentait à la Res Publica. Mais depuis la Crise, des bouleversements ont agité la population et le nouveau Mund a instauré une régime féodal dont il a la tête. La vente de destriers et de chevaux rapportent beaucoup à la cité et à son seigneur. La cité a fait scission avec la confédération cantorienne et vit aujourd’hui en autarcie dans la partie sud de l’île d’Elleslande.

v     Cantor était une ville sans aucune reconnaissance politique jusqu’à la fin de l’an 1451. Mais la Crise a causé moults bouleversements sur les territoires cantoriens et la ville de Cantor a vu maints réfugiés se diriger vers ses murs. Elle dut fait face aux triplements de sa population en quelques mois. Pour pouvoir s’en sortir, elle fit appel à ses voisins et seul le duc Morgan de Constancia consentit à les aider. Il envoya des ressources alimentaires ainsi que de l’or pour aider la cité. Puis lorsque les notables de Cantor envisagèrent de remplacer l’or par une monnaie-gemme, elle chercha à nouveau des partenaires pour établir un système monétaire différent, possible solution contre la Crise monétaire. Ce projet fut soutenu par les trois duchés et adopté par eux. Une alliance financière débuta avec la création de la BCD, Banque Cantorienne et ducales. La situation s’améliora pour Cantor malgré les soucis causés par l’accroissement de la population. Des ressources venaient régulièrement des duchés et des bâtisseurs furent envoyés pour aider à la construction de nouveaux quartiers d’habitations. Leur financement fut pris en charge par les duchés et Cantor grâce aux succès de leur nouvelle monnaie. Aujourd’hui, la ville de Cantor est à l’aube d’être une nouvelle et jeune skarguérak mercator.

 

Aujourd’hui l’antique royaume confédéré est amoindri de la perte des territoires de Kernel, de Lubias et d’ongus mais les territoires restants sont sous l’entière domination des consuls de Cantor.  Jamais une ville n’avait eu sous son contrôle un aussi vaste espace.

Des troupes envoyées prendre possession des ruines du port Lathendre sont tombées sur une expédition de mercaniens. La rencontre aurait pu dégénéré en conflit mais un accord profitable a été trouvé. Les mercaniens furent autorisés à reconstruire le Port en collaboration avec Cantor et à y implanter des colons, Cantor y implantant un nombre équivalent pour refonder une nouvelle cité sous domination cantorienne. 

Des négociateurs ont tenté de renouer des relations avec Ongus et son nouveau seigneur mais sans succès.

Concernant les territoires de Kernel et de Lubias passés sous le contrôle du Grand Duché, les consuls de Cantor restent partagés mais ont tout de même envoyé une demande au Duc Morgan de Constancia afin que ces territoires leur soient restitués. Le Duc ne leur a pas encore répondu pour le moment.

 

La religion cantorienne :

 

Les peuplades de Cantor sont certes civilisées mais les autres peuples d’Elleslande les considèrent comme des Barbares au sens « Etrangers » du terme. Il n’y a pas de chevaliers en Cantor mais plutôt des guerriers. Leurs croyances religieuses ne se limitent pas à un vulgaire monothéisme mais à une pluralité de Dieux et de Héros. Le Panthéon est vaste et toutes les divinités sont priées régulièrement. Leur religion vient de l’époque de l’invasion emphidorienne (l’Empire d’Emphidor avait envahi les terres d’Elleslande il y a plus de 1000 ans) de même que les origines de leur découpage politique.

Dans les zones frontalières une partie de la population s’est converti soit à l’animisme, soit à la Vraie Foi. Si l’animisme peut se confondre avec le Panthéon Cantorois, la Vraie Foi et ses doctrines extrémistes créent de nombreux troubles dans ces zones au grand mécontentement des dirigeants.

 

Retour Carte du monde