La Voie Lumineuse ( Buffle, Lièvre, Coq, Sanglier)

Qu'est ce que la voie lumineuse ?

La Voie Lumineuse

C'est le chemin qui mène à la paix intérieure et à la connaissance universelle. C'est l'aboutissement d'un cycle de réincarnation, le principe de la volonté de Yadur, d'apprendre à l'âme les enseignements.

Comment est née la voie lumineuse ?

Elle est née de l’enseignement apporté aux êtres humains par Yadur. Elle préconise la stabilité absolue en équilibrant la connaissance et le désir. Pour y parvenir, il a enseigné l’existence du Cycle et de la Réincarnation Perpétuelle, deux créations de l’Être Suprême. Ces deux créations brassent tous les êtres. Yadur, dans sa grande charité, enseigna la Voie Lumineuse afin que l’Homme sorte du cycle et de la réincarnation perpétuelle et parte sur un nouveau chemin afin de retrouver l’Âme Universelle.

Son premier disciple et le Premier Eveillé fut Gampopa, un apprenti du Sage Nû. Membre du clan du Lièvre il vécut sous le second empire. Fils d’un riche notable, il dédaigna les richesses de son père pour se consacrer à la spiritualité. Il écouta les enseignements de Nù et pratiqua avec ardeur la méditation. Ayant reçu de son premier maître l’ensemble de ses enseignements, il parcourut le monde afin d’en découvrir les Vérités. Sa foi dans les enseignements qu’il avait reçus et en ses maîtres était grande, mais il sentait au fond de lui qu’une chose lui était cachée. Il la chercha donc sans savoir ce dont il s’agissait. Puis lorsqu’il eut marché durant dix années sans trouver la réponse, il cessa de chercher et se mit à côté d’une cascade, pour se reposer et y méditer. Durant de nombreux jours, ses pensées tournaient comme des tigres dans la cage de son crâne et feulaient ainsi : « c’est incroyable que je ne parvienne pas à trouver ce qui m’est caché ». Au bout d’un temps infini, le moulin intérieur de Gampopa avait broyé tout le grain de ses pensées. Il tournait à vide. Et Gampopa vit clairement, pour la première fois, à quelle danse illusoire du mental, il s’était laissé piéger. Ce jour là, il découvrit avec horreur que son cœur nourrissait encore les trois poisons : le coq de la convoitise, le serpent de la jalousie et le sanglier de l’ignorance. Il étreignît ses poisons, et se faisant, s’en débarrassa.

Le jour de cette édifiante méditation lui apparut Yadur, le puissant Veda. Celui-ci lui offrit une coupe emplie de chang et dit :

-« Bienvenue, mon enfant. Buvons à ta venue. Bois le précieux nectar de mes enseignements »
Et Gampopa but la coupe tendue et parvint à l’Eveil. Il trouva la Voie Cachée, la Voie Lumineuse.

L'Eveillé

Par la suite, il égrena son enseignement aux premiers adeptes de la Voie Lumineuse.
Les temps ont passé. L’enseignement engendra divers courants qui se répandirent dans l’Empire. Les différents courants ont tous conservé l’essence première de l’Enseignement. Cependant cette école de vie a aussi fait preuve d’une grande adaptabilité comme d’une importante solidité et d’une unité fondamentale de la doctrine. Le thème majeur de cette doctrine est l’émancipation de la souffrance par l’accès à l’Eveil spirituel.

En commun

La liste suivante présente tous les traits communs à tous les disciples de la Voie Lumineuse à travers l’Empire de Khalihuru.

La doctrine ou dharma : points communs

  • Les comportements culturels sont des pièges illusoires.
  • Toute existence est marquée par l’avidité d’un bien être égotique. Le disciple ne recherche pas le bien être immédiat et temporaire de l’individu.
  • La méditation contribue à l’interrogation au plus profond de nous-mêmes des mobiles qui nous animent : la connaissance de nous-mêmes et l’ouverture inconditionnelle à l’existence mènent vers la paix véritable de l’Esprit.
  • La Voie Lumineuse consiste à s’extraire de la prison mentale d’un univers d’objets consommables.
  • Il y a quatre vérités fondamentales : la vérité de la souffrance, la vérité de l’origine de la souffrance, la vérité de la cessation de la souffrance et la vérité qui mène à la cessation de la souffrance.
  • Il convient de pratiquer souvent, de faire preuve d’autodiscipline, d’user de méditation et de connaître la réalité.
  • la résurrection est possible mais le bénéficiaire devient alors hors cycle. Il devient, selon les textes sacrés une créature entre les mains de Rig ou de Masa

Points communs sociaux ou physiques :

  • un cercle blanc autour du Mon pour tous les adeptes de la voie lumineuse
  • lieux de méditation fixes tous dirigés vers Oyama et à proximité de l'eau
  • les cérémonies sont ponctuées par des coups de gongs dont le son est en harmonie avec les cycles
  • un représentant officiel pour chacune des Voie
  • un sommet réunissant les 4 Voie lors des réunions des représentants des clans de l'empire
  • le mariage est autorisé pour les croyants, la polygamie n’étant pas recommandée
  • même les moines à l’exception du Dalaï Lama peuvent consacrer un peu de leur temps à la procréation.
Les différents courants
Visions Le Buffle Le Sanglier Le Coq Le Lièvre
Vision de la hiérarchie interne castes de naissance définissant le rôle dans la société Pyramidale. L'expérience définit le rôle. castes de naissance définissant le rôle dans la société égalité des âmes à tout niveau (même au niveau de l'avancement dans les cycles)
Vision homme / femme (sutra définissant l'égalité mais interprétations différentes) égalité dans les fonctions femmes / hommes : les femmes ont les mêmes lois que les hommes égalité dans les fonctions femmes / hommes : les femmes ont les mêmes lois que les hommes égalité dans les fonctions femmes / hommes : les femmes ont les mêmes lois que les hommes il n'y a pas de prêtres femmes parce qu’elles perturbent la concentration du conseil des bonnets jaunes (prêtres) : les femmes ont des lois différentes
Vision des biens matériels Accumuler des richesses peut être un but de la vie Exhiber ses biens matériels indique l'importance du propriétaire attachés aux biens matériaux proportionnels à l'influence exercée (conséquence de la politique d'évolution) non attaché aux biens matériels
Vision du monde non lumineux Coexistence entre la voie lumineuse et les croyances locales Tolérance pour le chamanisme (ancienne école de vie). Indifférence pour les autres Uniquement ceux qui ont atteint un certain stade dans le cycle peuvent recevoir les enseignements d'Yadur curiosité des différences
Vision des autres lumières Seul le buffle détient les vrais enseignements donnés par l’Eveillé. Les autres perceptions de la Voie ne sont que mensonges et tromperie Les Autres perceptions de la Voie ne sont que chemins différents mais menant tous vers le nirvana. Accepte la vision des autres voies mais espère que leur point de vue rétrograde évoluera au contact de leur vision du monde. vision neutre par rapport aux autres trois voies
Vision de la séparation (divorce) Aucun divorce n'est autorisé Pour le divorce seule la femme prend la décision, elle conserve alors sa fortune et ses biens. La loi autorise le divorce mais elle est très peu suivie car jugée par tous comme déshonorante. cérémonie officielle pour le divorce (mais longue)
Vision des conflits armés Seules les actes de défenses sont approuvées Les adeptes de la Voie sont plus réfléchis sur la mort associée aux guerres que les chamaniques qui la vénèrent la guerre est une solution tout à fait acceptable pour résoudre les conflits si elle est déclenchée par l’autre les conflits permettent de faire évoluer mais la guerre est dénigrée.
Vision des autres sujets de l empire Tant que les règles du clan sont respectées, l'accueil est réputé parfait Un étranger amical est accueilli comme un frère. Les autres sont immédiatement reconduits à la frontière (voir rumeurs) code d'éthique à respecter en fonction de sa caste l'apparence physique est acceptée quelque soit les différences. Le respect dû à la fonction est appliqué
Les rites Les grandes célébrations sont faites dans les temples urbains. Pour les offices plus modestes, un autel suffit Ils ont gardé les lieux rituels (foret, nature,...) Grandes fêtes rituelles où le peuple entier participe S'appliquent selon des usages ancestraux mais modifiés selon chaque officiant

Historique de l 'apparition de chaque voie:

La Voie Lumineuse

L’Eveillé vécut dans le territoire du Lièvre et y répandit sa vérité. Quand il pensa sa tâche accomplie sur ce territoire, il partit répandre La Parole Lumineuse en commençant par l’est ; les premiers peuples qu’il y croisa le reçurent avec plus ou moins d’indifférence. Il arriva à la mer de l'est puis descendit vers le sud. Il rencontra ses futurs disciples et leur proposa de se joindre à son périple. Il s'arrêta longtemps dans le territoire du Buffle et en partit avec la famille princière qui deviendrait les fondateurs du clan du Coq. Il finit son tour de l’empire puis quitta ses disciples pour disparaître dans les montagnes du Nord.

La Voie lumineuse se structura en premier dans le peuple du Lièvre. Les dirigeants Buffle interdirent cette pratique associée à la rébellion d'une famille princière, jusqu'au jour où l'empire l'obligea à accepter cette école de vie. Une nouvelle perception de la Voie apparut mais se développa difficilement sur ce territoire malgré le soutien des prêtres Lièvre et Coq.

Pour la voie lumineuse du Coq, un disciple de l’Eveillé resta auprès des princes afin de leur prodiguer ses enseignements. Ils acceptèrent certains principes sans pour autant renier leurs traditions brahmaniques. Une nouvelle perception de la Voie était née. Ils ont retenu et appliqué certains principes telle que « la recherche de la croissance permanente du karma » ce qui a conduit au système politique actuel.

L’Eveillé laissa un autre compagnon sur les terres du Sanglier. Les autochtones l'écoutèrent mais peu appliquèrent ses directives. A sa mort, un lieu mystique lui fût consacré et les divers gouvernements Sanglier laissèrent le libre passage aux pèlerins qui venaient se recueillir.

Depuis quelques décennies, l'empire soutient l'implantation d'une nouvelle perception de la Voie Lumineuse sur ce territoire afin d'unir les peuples dans la Pax Imperialis.

Haut de page