L'administration impériale

A / Le Département des Affaires d’Etat, la Noblesse et le Grand Conseil

1. Les Grands Officiers Impériaux du Département d’Etat :

Le mandat de ces officiers couvre l’ensemble du territoire impérial ainsi que les administrations et forces armées stationnées sur les territoires des clans. Bien que parfois supplantée dans les territoires claniques par celle des gouverneurs (Meikun) nommés par le Département des Affaires d’Etat, leur autorité leur confère néanmoins un droit de regard sur les actions et décisions des gouverneurs. Cette autorité leur permet d’aller jusqu’à diligenter une enquête sur les agissements des gouverneurs et de leurs subalternes auprès du Département des Affaires d’Etat.

    ministre impérial
  • Le Xiangang (syn. de Premier Ministre) est un officier impérial qui coordonne les 6 ministres (Dai)
  • Le Dailibu est le ministre chargé du ministère des fonctionnaires (Libu). Il a sous sa tutelle le bureau des fonctionnaires, le bureau des titres nobiliaires, le bureau des titres honorifiques et le bureau des examens des mérites.
  • Le Daihubu est le ministre chargé du ministère des finances (hubu). Il a sous sa tutelle le bureau des finances, le bureau des revenus publics, le bureau du Trésor et le bureau des greniers publics.
  • LeDaisohaku est le ministre chargé du ministère des rites (Sohaku). Il a sous sa tutelle le bureau des rites, le bureau des sacrifices, le bureau des approvisionnements pour les sacrifices et le bureau des hôtes.
  • LeDaishika est le ministre chargé du ministère de l’Armée (shika). Il a sous sa tutelle le bureau de l’armée, le bureau de la défense du pays, le bureau des équipages militaire et le bureau des magasins militaires. De plus il a sous ses ordres les trois Grands Généraux Impériaux (Chunshogun, Sashogun et Yunshogun)
  • LeDaixingbu est le ministre chargé du ministère de la justice (xingbu). Il a sous sa tutelle le bureau de la justice, le bureau des condamnés, le bureau du contrôle judiciaire et le bureau des frontières.
  • LeDaishiku est le ministre chargé du ministère des Travaux Publics (Shiku). Il a sous sa tutelle le bureau des Travaux publics, le bureau des garnisons, le bureau des forêts, le bureau des eaux.

Chaque bureau est dirigé par un président de bureau (sheng) aidé dans ses tâches par des secrétaires (lei). Le terme de sheng est associé au nom du ministère pour indiquer le domaine d’activité. Ainsi un président de bureau du ministère de l’Armée est nommé shengshika. Idem pour les secrétaires qui en plus de ce nom annoncent leur rang (premier, second, troisième, ou quatrième secrétaire, etc….). Un bureau peut avoir au maximum trois secrétaires de premier rang, six de second rang et neuf de troisième rang. En dessous du troisième rang, il n’y a pas de limite au nombre de secrétaires autorisés.

Certains dignitaires sont invités à participer aux débats au sein du Département des Affaires d’Etat et parfois auprès du Grand Conseil. Ils ont alors un pouvoir consultatif, mais en aucun cas un droit de vote.

2. les membres de la famille impériale, la noblesse et les amis impériaux :

La famille comme la noblesse est hiérarchisée avec titres et honneurs. Le couple impérial peut attribuer des titres honorifiques à une personne qu’elle juge digne. Cette dernière est nommée Ami(e) impérial(e).

Tous entrent dans la hiérarchie ci-dessous :

ministre impérial
  • 1. L’Empereur (Wang-Feng) et l’Impératrice (Wang-Kirin) portent le titre de WANG = « souverains divins »
  • 2. Les Grands Officiers Impériaux (inclus les 3 Grands Conseillers) sont appelés par leur titre respectif
  • 3. Pour les Parents Directs du Couple Impérial, on utilise la formule suivante : NOM de Famille + Prénom + SAMA
  • 4. Les Chefs de Clan, les Généraux et les Gouverneurs : NOM de Famille (ou Prénom le cas échéant, en fonction des coutumes locales) + SANSEÏ
  • 5. Les Chefs de Tribu et les Préfets : NOM de Famille (ou Prénom le cas échéant) + SAN
  • 6. La petite noblesse, les chefs de guilde, … : NOM de Famille (ou Prénom le cas échéant) + SEÏ

À ces titres correspondent souvent des fiefs avec leurs droits fonciers ou judiciaires. Ils sont parfois associés avec une fonction administrative de plus ou moins haut niveau.



Identité Titre
L’Empereur WANG Feng
L’Impératrice Wang Kirin
Grand Conseiller Titre existant : Taitseu, Taiko, ou Taihita
Grand Officier Impérial Titre existant : Xian-Gang, Dai-Libu, Dai-Hubu, Dai-Sohaku, Dai-Shika, Dai-Xingbu, ou Dai-Shiku.
Parent direct du Couple Impérial NOM de Famille + Prénom + SAMA
Chef de Clan NOM de Famille (ou Prénom le cas échéant) + SANSEÏ
Généraux NOM de Famille (ou Prénom le cas échéant) + SANSEÏ
Gouverneurs NOM de Famille (ou Prénom le cas échéant) + SANSEÏ
Chefs de Tribu NOM de Famille (ou Prénom le cas échéant) + SAN
Préfets NOM de Famille (ou Prénom le cas échéant) + SAN
Petite Noblesse NOM de Famille (ou Prénom le cas échéant) + SEI
Chefs de Guilde NOM de Famille (ou Prénom le cas échéant) + SEI

3. le Grand Conseil :

Il est formé du couple impérial, des trois Grands Conseillers Taitseu, Taiko, Taihita, de Grands Officiers appelés à siéger et de personnes choisies par le couple impérial. Ce Grand Conseil gère les affaires les plus importantes et les plus critiques. Il peut être très restreint ou comporter un grand nombre de personnes, en fonction de l’urgence, du niveau de confidentialité et de l’importance du sujet traité.

B/ Les Ministères et leurs bureaux :

1. Le ministère des Fonctionnaires (libu) :

a. le bureau des fonctionnaires

fonctionnaire impérial

Ce bureau est chargé de la hiérarchie du fonctionnariat, de l’avancement et des nominations. Il veille au bon fonctionnement de l’administration impériale.

b. le bureau des titres nobiliaires

Il est chargé des titres et apanages conférés aux princes et nobles. Ainsi, il est chargé de donner à ces derniers une part de l'héritage impérial qui doit revenir à l’empire à la mort des Souverains Impériaux, sauf exception rarissime. Cette part peut être un fief, une rente, un ensemble de droits, privilèges, etc. Les chefs de clan ne sont propriétaires de leur territoire que parce que l’Empire leur en a concédé ce droit voici mille ans. Mais l’Empire peut décider de reprendre ses biens s’il le souhaite. Il est certain que cela engendrera des conflits tant les chefs de clans ont pris la mauvaise habitude de considérer le territoire du clan comme leur possession – exemple historique : peu de temps après la naissance de l’Empire, un clan antique a été décimé, les rescapés ont été bannis hors des frontières de l’Empire et le territoire de ce clan a été offert en récompense de ses loyaux services à une faction de Buffle qui souhaitait s’émanciper ; le Clan du Coq était né.

c. le bureau des titres honorifiques

Il est chargé de l’officialisation des titres honorifiques, des affranchissements, des esclavages volontaires (et donc contractuels), des esclavages « pénaux » (résultant d’un jugement) et des privilèges (ou de leur retrait) qui y sont liés. Ces titres honorifiques peuvent être accordés par le couple impérial, le Grand Conseil, le Département d’état ou par ce bureau. Cette décision dépend de l’importance du titre et des privilèges accordés. Plus le titre est important, plus la décision ou l’entérinement du couple impérial est nécessaire. Les privilèges sont aussi variés que l’apanage nobiliaire.

d. le bureau des examens des mérites

Il est chargé de surveiller la manière dont les fonctionnaires remplissent leur tâche. Il centralise les notes établies par les supérieurs hiérarchiques des fonctionnaires. Il est aussi chargé de faire passer les examens de doctorat.

2. le ministère des Finances (Hubu)

a. le bureau des finances

Ce bureau est chargé du recensement des familles, effectué pour des raisons fiscales, de la répartition des terres ainsi que des contributions dues par chaque préfecture où réside le Préfet.

La loi de répartition des terres estime qu’une famille a besoin d’une parcelle de terre d’une taille de 10 000 m2. La plupart des terres sont regroupées en 9 parcelles nommées Hameaux. Dans chaque hameau vivent 8 familles. Donc 8 parcelles sont cultivées et la neuvième sert au logement.

Chaque préfecture gère environ 90 000 familles, soit 10 000 hameaux. Cela donne une population des clans qui varie entre 360 000 et 450 000 individus (enfants compris). D’après les dernières estimations, l’empire est composé de presque 1.2 millions de familles soit entre 4 et 6 millions d’individus. Si l’on observe ce nombre avec l’étendue du territoire, on peut trouver ce chiffre très faible mais toutes les terres ne sont pas cultivables ou cultivées, ou adaptés à la vie humaine.

Certaines régions sont même réputées comme très dangereuses pour l’être humain en général. On raconte que des créatures étranges s’y terrent. (Voir rumeurs, contes et légendes). Les terres composant un hameau sont donnés en métayage aux familles. La location correspond à un prélèvement de 3% sur la production agricole sur l’ensemble de l’empire d’après la loi impériale.

Mais certaines régions ont un prélèvement bien supérieur à ces 3 %. Les gouverneurs ou leurs officiers chargés du prélèvement y ajoutent, selon eux, un prélèvement supplémentaire pour l’entretien des routes, des ponts et d’autres choses encore.

Il existe encore d’autres impôts comme des droits de passage, des taxes sur certaines marchandises, des taxes de marchés et de foires et des taxes de justice. Mais ces taxes sont souvent des droits accordés à des officiers, des gouverneurs, etc.

Haut Fonctionnaire impérial

b. le bureau des revenus publics

Ce bureau est chargé du transport des impôts, lesquels sont perçus sous différentes formes : en grains, en pièce de soie, en numéraire, en viandes, etc…

c. le bureau du Trésor

Ce bureau est chargé du calcul des ressources de la comptabilité monétaire. Il est chargé de la frappe de la monnaie, de l’extraction des minéraux précieux et il s’occupe aussi de surveiller les maisons du Trésor où est frappée la monnaie impériale. Il a en charge de délivrer les autorisations d’exercer aux orfèvres et veille à l’extraction minière des pierres précieuses, qu’il « distribue », moyennant prélèvement fiscal, aux ateliers d’orfèvrerie.

d. le bureau des greniers publics :

Il est chargé de vérifier et de comptabiliser les entrées et sorties de grains des greniers publics, lesquels sont destinés en principe à la stabilisation des cours.

3. ministère des rites (Sohaku)

a. le bureau des rites

Comme son nom l’indique, ce bureau est chargé des rites et du protocole. Il veille au respect des usages et des coutumes impériales en matière de CHAMANISME.

D’autres formes de spiritualité, comme la Voie de l’Illumination, sont reconnues et tolérées au sein de l’Empire, tant que la cosmogonie impériale et le culte des ancêtres sont respectés.

b. le bureau des sacrifices

Il est chargé particulièrement de la préparation des rites officiels comportant des cérémonies sacrificielles. Cette préparation n’est pas uniquement matérielle mais aussi spirituelle. Exemple : si un village souhaite exploiter une mine, il doit inviter un chaman à pratiquer le rituel et le sacrifice qui s’imposent, sous peine de représailles impériales et des génies qui vivent dans ce lieu.

c. le bureau des approvisionnements pour les sacrifices

Il est chargé de veiller à la présence des animaux et des denrées nécessaires aux sacrifices. Il fut, il y a longtemps, chargé de l’approvisionnement pour les sacrifices humains. Même si ces pratiques sont aujourd’hui interdites au sein de l’empire, des rumeurs disent qu’elles existent encore dans certaines régions. Le bureau essaye d’enrayer ces pratiques clandestines mais sans grands succès pour le moment.

d. le bureau des hôtes

Il est chargé d’organiser les audiences officielles et les réunions inter-claniques. Les chefs de clan se doivent de coopérer avec ce bureau lorsqu’ils invitent au nom de l’Empire.

4. Ministère des Armées (shika) :

a. le bureau des armées:

Le bureau est chargé de la nomination, de l’avancement et des titres des officiers militaires. Il est chargé avec l’aide du ministère des finances de la distribution des soldes.

b. le bureau de la défense impériale

Le bureau est chargé des cartes géographiques, de la construction et de l’entretien des fortifications ainsi que de la surveillance des Barbares. Il doit veiller à la quiétude de l’empire et au respect de son autorité au sein des clans.

c. le bureau des équipages militaires

Il est chargé de la fabrication et de l’entretien des attelages, ainsi que de l’élevage et du transport des chevaux, des bœufs mais aussi de la formation des dragons impériaux qui servent aux rares chevaucheurs impériaux (on en compte pas plus de 50 pour tout l’empire. Les dragons impériaux sont plus petits que leurs congénères sauvages.

d. le bureau des magasins militaires

Il est chargé de la fabrication et de l’entreposage des fournitures de tous ordres nécessaires à la vie et aux activités militaires. Il arrive que les meilleurs forgerons de ce bureau soient distingués par le ministre ou le couple impérial et soient honorés de titres, privilèges et grades importants. Ils deviennent alors des membres de l’entourage impérial au même titre que les nobles de la cour.

5. ministère de la justice (xingbu) ou ministère des Châtiments

a. bureau de la justice

Ce bureau est chargé de la rédaction des lois et règlements. Il est aussi chargé de la nomination et de l’avancement des juges conjointement avec le ministère des Fonctionnaires. Il s’occupe de la bonne exécution des lois et règlements.

b. bureau des condamnés

Ce bureau est chargé de l’organisation des prisons, de leur construction et de l’exécution des sentences de justice. La peine de mort fait partie des châtiments possibles.

c. bureau du contrôle judiciaire

Il est chargé de la surveillance des fraudes sous toutes leurs formes. Ils ont des attributions aussi bien fiscales que judiciaires et autres.

d. bureau des frontières

Il est chargé de la surveillance des étrangers qui franchissent les frontières de l’Empire. Il est souvent considéré comme un réseau d’espionnage par les clans de l’empire.

6. ministère des Travaux Publics (Shiku)

a. le bureau des Travaux publics

Il est chargé de la conception et de l’exécution des travaux publics (comme la voirie, …) dans les villes impériales, le réseau routier, et toute cité clanique dont le chef de clan en a fait la demande officielle.

b. le bureau des garnisons

Il est chargé des colonies militaires établies sur des terres cultivables concédées aux soldats, près des frontières de l’Empire.

c. le bureau des forêts

Il est chargé des bois et forêts ainsi que des droits de chasse. Il doit aussi veiller à signaliser les forêts dangereuses voire interdites aux hommes.

d. le bureau des eaux.

Le bureau est chargé des rivières et des canaux, des transports par eau et de l’irrigation.

C/ Application des Lois Impériales :

1. Les Lois Impériales :

Sont appliquées dans toutes les provinces et prévalent sur toute loi clanique ou locale. Les lois claniques et locales s’appliquent là où les lois impériales laissent des vides juridiques.

2. L’Administration Impériale :

Elle est présente dans toutes les provinces et prévaut sur toute administration clanique ou locale. Dans certains clans, l’administration impériale et clanique ne font qu’une.

Haut de page